Accueil > Actualité > Revue de presse > Les conclusions des travaux du Comité «Utilisateurs» Paris EUROPLACE présentées à M.Pierre Moscovici

Les conclusions des travaux du Comité «Utilisateurs» Paris EUROPLACE présentées à M.Pierre Moscovici

12-11-2013
Gérard MESTRALLET, Président de Paris EUROPLACE, a présenté les conclusions des travaux menés par le Comité « Utilisateurs » de Paris EUROPLACE , rassemblant émetteurs, investisseurs et intermédiaires, en liaison avec les acteurs des places d'Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne, sur l'avenir et les perspectives de la plateforme Euronext , qui sera séparée de NYSE après la prise de contrôle de NYSE Euronext par ICE .
 
Les Utilisateurs européens, y compris PME et ETI, sont conscients de l'enjeu et estiment indispensable de développer une plateforme boursière autonome, compétitive et à dimension internationale, avec pour principaux objectifs de :
 
• Disposer d'un opérateur boursier de proximité doté d'une masse critique suffisante et offrant des produits et services diversifiés sur actions, obligations, dérivés et matières premières ;
 
• Offrir aux PME/ETI des places financières associées un marché dynamique et compétitif ;
 
• Donner aux investisseurs internationaux des opportunités d'investissement à des conditions compétitives ;
 
• Proposer des services d'informations boursières et de technologies performants et adaptés aux besoins des utilisateurs.
 
Les Utilisateurs soutiennent la mise en place d'une bourse européenne fédérale, en symbiose avec les besoins des acteurs des places financières associées, dotée d'un plan d'actions industriel et commercial de long terme et pérenne, prenant en compte les intérêts des utilisateurs et disposant d'une gouvernance qui leur serait ouverte. Selon les conclusions des travaux, des coopérations et alliances avec d'autres bourses européennes ou internationales pourraient être étudiées.
 
Gérard MESTRALLET a indiqué qu'il est essentiel qu'Euronext puisse être maintenant soutenue par des actionnaires puissants, stables et de long terme. La nouvelle étape qui s'ouvre est la constitution d'un tour de table d'investisseurs stratégiques européens, partageant les objectifs ci-dessus mentionnés. Et Paris EUROPLACE entend jouer tout son rôle dans la mise en place de ce tour de table, en liaison avec les places européennes partenaires d'Euronext.
 
Enfin, Gérard MESTRALLET a souligné que la condition essentielle pour la poursuite du projet est de renforcer la compétitivité des places financières associées à Euronext et notamment de la Place de Paris au service du financement de l'économie. La priorité immédiate est de lever l'hypothèque du projet actuel de TTF (taxe sur les transactions financières) européenne : cette taxe ne doit pas handicaper les activités de marché à Paris et remettre en cause la compétitivité et l'avenir de la plate-forme boursière européenne.
 
Paris EUROPLACE se concentre, dans le même temps, sur deux axes stratégiques, qui nécessitent toute la mobilisation des pouvoirs publics :
 
1/ Consolider le pôle Investisseurs (recommandations du groupe de travail présidé par Yves PERRIER, directeur général d'Amundi, Président du Collège Investisseurs de Paris EUROPLACE), grâce à une politique visant à :
 
• Accroître l'épargne longue en France, en adoptant une fiscalité cohérente, privilégiant la prise de risque et l'investissement à long terme ;
 
• Capter d'avantage l'épargne internationale.
 
 2/ Renforcer le pôle Intermédiation / Banque de Financement  (recommandations du groupe de travail présidé par Séverin CABANNES, directeur général délégué de Société Générale, Président du Collège Intermédiaires de Paris EUROPLACE):
 
 • Réduire la sur-fiscalité qui frappe les activités financières (taxe sur les salaires, taxe systémique) ;
 
• Positionner la place de Paris dans la nouvelle dynamique européenne de désintermédiation du crédit et d'évolution des infrastructures de marché ;
 
• Mobiliser l'ensemble des acteurs de la place - professionnels et pouvoirs publics - autour d'un projet de compétitivité pour la filière Intermédiation.
 
A l'issue de son entretien avec le Ministre, Gérard MESTRALLET a déclaré « Dans le contexte européen où l'accès des entreprises au crédit bancaire sera plus rare et coûteux, et où leur financement devra recourir davantage aux marchés financiers, il est essentiel que les pouvoirs publics accompagnent le mouvement. Le développement d'une plateforme boursière européenne compétitive, de structure fédérale et dotée d'un actionnariat européen stable, un cadre fiscal et réglementaire favorable, une capacité à capter l'épargne longue et des métiers d'intermédiation financière compétitifs sont essentiels au développement de l'économie française.»
 
 
 



Soyez le premier à commenter cet article
Merci de vous connecter afin de rédiger un commentaire :
Nom d'utilisateur : Mot de passe :
Mot de passe oublié ? Se souvenir de moi
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
Vous n'êtes pas encore membres ? enregistrez vous
 
< Précédent   Suivant >

Articles les plus lus