Accueil > Actualit > Actualit patrimoniale > La "silver economie" du tourisme en plein boum avec internet !

La "silver economie" du tourisme en plein boum avec internet !

24-07-2013

En France, les personnes âgées de 60 ans et plus, au nombre de 15 millions aujourd'hui, seront 20 millions en 2030. Et le nombre des 85 ans et plus sera multiplié par près de 4 en 40 ans, passant de 1,4 à 4,8 millions d'ici à 2050.

Les enfants des Trente Glorieuses, sont moins dépendants et plus solvables que leurs aînés, ont des comportements de consommation très différents.

Selon une étude de 2010 du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc) , les seniors, qui disposent d'un certain pouvoir d'achat et d'une épargne conséquente, constituent un marché potentiel pour tous les secteurs de l'économie liée à l'âge (bien-être, adaptation et sécurisation du domicile, transports, loisirs, santé...)

Après s'être focalisé sur la ménagère de moins de 50 ans, il faut s'intéresser à celle de plus de 50 ans !

Les bonzes de l'économie ont trouvé un terme pour désigner l'argent que génèrent les baby-boomers à la retraite: la "Silver économie". Pour les fédérer, le gouvernement a lancé en avril dernier une filière silver economy qui regroupe les industriels des transports, de la santé, de l’habitat, de la sécurité, des services, des télécommunications…

Dans le domaine du voyage, les membres de ce groupe et leurs aînés sont également très courtisés. Ils ont la possibilité (et l'argent) de voyager plus loin et plus longtemps, de choisir des voyages plus sophistiqués, des circuits culturels ou gourmands, donc plus coûteux.

Pour séduire ce marché en croissance, les compagnies de croisière multiplient leurs voyages à thème (golf, vignoble, opéra, yoga, etc.), les safaris diversifient leur offre, les tout-inclus proposent des forfaits aux tarifs alléchants pour les longs séjours et les hôtels de toutes catégories tentent de trouver des forfaits accrocheurs.

S'il est vrai que certains voyageurs aiment être traités aux "petits oignons" pendant leurs vacances, d'autres préfèrent s'installer dans un lieu, participer à la vie de la communauté et prendre le temps de rayonner dans les environs.

S'installer pour quelques semaines dans une région permet de savourer la cuisine, de rencontrer les habitants, de vivre à son rythme, de créer des amitiés et de ramener des souvenirs impérissables et des amitiés durables. Pour cela, louer une maison ou un appartement peut s'avérer un choix des plus judicieux.

Depuis 1985, Claire Galarneau et René Ménard parcourent la France pour dénicher des perles, mais surtout des partenaires fiables.Avec 17 maisons en main, ils ont créé, en 1992, "Nos maisons en France" , un site spécialisé dans cette formule d'hébergement. Aujourd'hui, quelque 10 000 maisons sont disponibles sur leur site. Ces dernières sont situées à la campagne, à la montagne, dans des villes et des villages, et même au coeur de vignobles, où il est possible de faire les vendanges. Bref, on en trouve pour tous les goûts. Sur le site se trouve une carte indiquant où ces maisons sont situées, leur descriptif, des commentaires de clients qui y ont habité, mais également la possibilité de réserver des hôtels, appart'hôtels, autos, billets d'avion, trains, traversiers, assurances voyage, etc.

Les maisons sont disponibles un mois à la fois, ce qui donne la possibilité, pour ceux qui désirent résider plus longtemps, de choisir un mois en Provence, un mois dans la région des Châteaux de la Loire ou ailleurs.

Les sites internet destinés à mettre en relation des voyageurs et des hébergeurs se sont d'ailleurs multipliés ces dernières années. Airbnb , Homelidays , Wimdu , Sejourning , interhome , Housetrip , casamundo   et d'autres, fonctionnent comme des réseaux sociaux.Il y a même des sites régionaux sur ce concept comme Breizhaway, ou le site d'annonces leboncoin qui est  aussi un acteur important de ce marché.  L'hôte y inscrit son logement entier ou juste une chambre, fixe un prix par nuit, le nombre d'occupants maximum. Le voyageur sélectionne une destination, paie le prix et après son séjour, recommande ou non le logement occupé, grâce à un système de notation.

Intérêts :tirer un revenu de sa résidence principale ,réduire le coût de son hébergement en vacances ou vivre des vacances parmi les autochtones....

Airbnb, créé en 2008, revendique 4 millions de voyageurs, et a largement dépassé les 10 millions de nuits réservées.Airbnb gère 300 000 propriétés dans le monde, dont 20000 à Paris qui est l'une des destinations les plus prisées des utilisateurs.
 
VISITER UNE VILLE AVEC SES RÉSIDENTS

Découvrir une ville en compagnie de gens qui y résident a un cachet particulier. On a droit aux anecdotes les plus savoureuses, aux légendes et aux petits détails qui font la fierté de la population locale. Créé à New York en 1992, ce programme d'accueil, appelé "Greeters ", est surtout formé de retraités passionnés par leur ville et désireux de la faire connaître, ou d'étudiants en tourisme. La visite guidée est gratuite (un don à l'Association est suggéré). Pour réserver, on se rend sur le site www.globalgreeternetwork.info et on clique sur la ville qui nous intéresse et qui offre ce programme.

Si c'est en Jamaïque que vous partez, ne manquez pas le populaire programme de jumelage Meet-the- People créé en 1968 par l'Office du tourisme jamaïcain ( www.visitjamaica.com ).

D'abord imité par plusieurs îles des Caraïbes, ce concept se retrouve main-tenant dans plusieurs pays, mais change parfois de nom. Par exemple, aux Bahamas, on parle plutôt de People to People . Depuis 36 ans (1975), ce programme est offert gratuitement dans les îles de New Providence, Grand Bahama Island, Eleuthera Harbour Island, Abacos, Exumas et Bimini. www.bahamas.com .

A lire :

Echotouristique




Soyez le premier commenter cet article
Merci de vous connecter afin de rdiger un commentaire :
Nom d'utilisateur : Mot de passe :
Mot de passe oubli ? Se souvenir de moi
Seuls les utilisateurs enregistrs peuvent laisser un commentaire.
Vous n'tes pas encore membres ? enregistrez vous
 
< Prcdent   Suivant >

Articles les plus lus