Accueil > Actualité > Actualité patrimoniale > Tarif d'achat d'électrécité éolienne bonifié à 230 € le MWh dans les zones cycloniques des DOM-TOM

Tarif d'achat d'électrécité éolienne bonifié à 230 € le MWh dans les zones cycloniques des DOM-TOM

15-04-2013

L'installation d'éoliennes outre-mer a été rendue très compliquée du fait des conflits avec la loi Littoral. Pour tenter de désserrer l'étau, des mesures d'assouplissement ont été incluses par le gouvernement dans la loi Brottes récemment adoptée.

Un tarif d'achat très bonifié pour l'électricité éolienne dans les départements et territoires d'Outre-mer situés en zone cyclonique a été mis en place, selon un arrêté du Ministère de l'Energie publié au Journal officiel le 4 Avril 2013.

EDF va rachèter l’électricité produite par les éoliennes en zone cyclonique à 230 euros du mégawattheure (MWh), un tarif garanti dix ans. Jusqu’ici, le tarif ne dépassait pas 110 euros par MWh en métropole 82 euros du MWh.

Bien entendu, pour bénéficier du tarif de rachat nouvellement fixé, les éoliennes ne devront pas avoir bénéficié au préalable d’ « aucune mise en oeuvre de réduction d’impôt au titre de certains investissements réalisés outre-mer« .

Cet arrêté concerne les nouvelles installations implantées "dans les zones non interconnectées au réseau métropolitain continental autres que la Corse, la Guyane et Saint-Pierre-et-Miquelon" (Martinique, Guadeloupe, Réunion...) et pouvant être arrimées au sol en cas de cyclone.

Parce qu'elles ne sont pas connectées au réseau national, les îles françaises (et la Guyane) doivent produire toute leur électricité sur place, ce qui entraîne des surcoûts et un recours plus fréquents à des centrales thermiques émettrices de CO2 (fioul, charbon, etc).

Ce nouvel arrêté est notamment une bonne nouvelle pour le fabricant français d'éoliennes Vergnet, secouru par l'Etat l'an dernier, qui est spécialisé dans les éoliennes rabattables pour zones cycloniques.

Le texte a été en partie revu après un avis défavorable de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), également publié. Un tarif plus favorable (245 euros) a notamment été abandonné et les zones restreintes aux seules zones cycloniques. La CRE souligne néanmoins que l'exclusion du tarif d'achat des installations ayant bénéficié de la défiscalisation d'outre-mer n'est pas conforme à la loi.

Plus d'infos:

Arrêté du 8 mars 2013 fixant les conditions d’achat de l’électricité produite par les installations utilisant l’énergie mécanique du vent situées dans des zones particulièrement exposées au risque cyclonique et disposant d’un dispositif de prévision et de lissage de la production




Soyez le premier à commenter cet article
Merci de vous connecter afin de rédiger un commentaire :
Nom d'utilisateur : Mot de passe :
Mot de passe oublié ? Se souvenir de moi
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
Vous n'êtes pas encore membres ? enregistrez vous
 
< Précédent   Suivant >

Articles les plus lus