Accueil > Actualité > Actualité patrimoniale > Le revirement de la politique de la FED va-t-il déclencher une purge du marché obligataire, de l'or?

Le revirement de la politique de la FED va-t-il déclencher une purge du marché obligataire, de l'or?

22-02-2013

La Réserve fédérale américaine pourrait interrompre son programme de soutien à la reprise économique plus tôt que prévu. Les rachats de titre seraient trop coûteux et la reprise économique est de retour.

Depuis déjà quelques semaines, tous les investisseurs s'inquiètent d'un revirement brutal de la politique monétaire des Etats-Unis, réitérant ainsi le scénario de 1994. Dans les couloirs de Davos la semaine dernière, c'était d'ailleurs l'un des sujets de conversation préféré des investisseurs.Les minutes de la dernière réunion de la Fed ont révélé qu'un nombre important de ses dirigeants s'inquiétaient du cap actuel de la politique monétaire ultra- accommodante.

Les liquidités de la Fed dopent les marchés depuis plusieurs mois, voire des années. Cette politique monétaire touche à sa fin ! Enfin faut-il l'espérer !  Car sinon cela pourrait signifier que la croissance sous perfusion depuis quelques mois aux USA va s'effondrer sitôt la fin de la politique très  accomodante de la FED.

La Bourse de Paris a terminé sur une forte baisse ce jeudi 21 Février 2013(-2,29%). La Bourse de Londres a également plongé cédant 1,62% ainsi que celle de Francfort qui a lâché 1,88% tout comme l'Eurostoxx 50 (-2,29%).Cette réaction brutale des marchés renforce l'idée que la politique économique est de plus en plus orchestrée et dirigée par les Banques centrales.

Beaucoup, parmi les investisseurs particuliers, n'ont aucun souvenir des évènements de l'année 1994.

Quelques années auparavant, la FED avait ouvert les vannes afin de relancer l'économie américaine. Mais, face au renforcement de l'activité économique, sans prévenir, en 1994, la FED a surpris tous les investisseurs et les analystes en relevant ses taux d'intérêt ce qui a provoqué un bain de sang sur le marché obligataire. L'objectif des autorités était alors d'éviter tout risque inflationniste bien qu'aucun signe de hausse démesurée des prix n'était perceptible.

Ben Bernanke regarde de très près l'évolution de l'IPC, principalement de l'IPC core qui est hors produits alimentaires et énergie.

C'est en effet cette donnée, qui est controversée, qui sert de référence pour la banque centrale américaine afin de prendre ses décisions. Pour l'instant, toutefois, on peut souligner que l'IPC core n'est pas encore à des niveaux inquiétants mais, comme nous l'a enseigné l'expérience de 1994, cela ne signifie finalement pas grand chose. Si la FED considère que l'IPC core va monter dans les prochains mois à un niveau qui va nuire à la consommation, alors une hausse des taux courts sera inévitable.La FED a sans doute voulu préparr les marchés à cette éventualité.

On peut,  toutefois noter : les autres banques centrales ne semblent pas prêtes à abandonner les mesures d'assouplissement. Au Japon, le débat à ce sujet n'existe pas et à écouter les propos tenus par le futur gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, à Davos, en Angleterre il existe encore des possibilités de faire plus.

 FedECBGold.png

Inquiets d'une hausse brutale des taux, les marchés sous-estiment peut-être un peu que le processus de normalisation des taux va prendre un certain temps. Le choc de 1994 qui avait fragilisé les investissements de long terme parait à ce jour faible, les risques inflationnistes sont  absents à ce jour .

Autres temps , autres conséquences : comme d'habitude en cas d'inquiétudes sur le marché, les investisseurs cherchaient la sécurité, ce qui profitait à la dette de l'Allemagne, dont le taux à 10 ans est revenu à 1,57 %.

Il est intéressant de regarder la corrélation entre le cours de l'or et des actifs de la FED et la BCE. A l'inverse , ce changement de politique monétaire de la FED peut avoir un impact négatif sur le cours de l'or qui a bénéficié largement des politiques d'assouplissement des banques centrales.  

 




Soyez le premier à commenter cet article
Merci de vous connecter afin de rédiger un commentaire :
Nom d'utilisateur : Mot de passe :
Mot de passe oublié ? Se souvenir de moi
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
Vous n'êtes pas encore membres ? enregistrez vous
 
< Précédent   Suivant >

Articles les plus lus