Accueil > Actualité > Revue de presse > L'encours des fonds d'épargne salariale atteint 82,4 milliards d'euros au 31 décembre 2006, en hauss

L'encours des fonds d'épargne salariale atteint 82,4 milliards d'euros au 31 décembre 2006, en hauss

13-04-2007

Fiscalité douce, abondement de l'entreprise: les dispositifs d'épargne salariale ont tout pour plaire. L'an dernier, avant même la loi du 31 décembre sur le développement de la participation et de l'actionnariat salarié, les encours placés sur les OPCVM d'épargne salariale ont explosés: selon l'étude annuelle réalisée par l'Association française de la gestion financière (AFG), ils atteignent 82,4 milliards d'euros, en hausse de 19% sur un an. Les encours ont presque quadruplé en dix ans. Cette progression s'explique avant tout par l'effet marché, mais la collecte d'argent frais y contribue cependant de manière significative à hauteur de 17%. Trois acteurs dépassent les dix milliards d'encours gérés: Natexis Asset Management avec 16,9 milliards d'euros, Crédit Agricole à 15,3 milliards d'euros et SG Asset Management à 12 milliards d'euros.

La moitié (52%) des sommes investies en épargne salariale alimentent des produits investis en actions de l'entreprise, le reste étant placé sur des FCPE (fonds communs de placements d'entreprise) diversifiés (actions, obligations, monétaire). Les produits d'investissement socialement responsables réalisent une bonne année: leur encours atteint 1,6 milliard d'euros, en hausse de 71%. Les fonds solidaires progressent quant à eux de 49% à près de 400 millions d'euros. Mais dans les deux cas, la relative faiblesse des montants de départ explique en partie la très forte progression de l'année.

Du côté des retraits, les salariés ont sorti 10,5 milliards d'euros l'an dernier de leurs dispositifs d'épargne salariale, soit parce que les sommes devenaient disponibles après le délai de cinq ans, soit par des retraits anticipés. Dans ce cas, la cessation du contrat de travail (démission, licenciement, retraite) constitue la raison principale avec 597.000 salariés concernés l'an dernier, suivi par l'achat de la résidence principale pour 167.000 personnes.

Agnès Lambert




Soyez le premier à commenter cet article
Merci de vous connecter afin de rédiger un commentaire :
Nom d'utilisateur : Mot de passe :
Mot de passe oublié ? Se souvenir de moi
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
Vous n'êtes pas encore membres ? enregistrez vous
 
< Précédent   Suivant >

Articles les plus lus