Accueil > Actualité > Editos > Les taux montent ? Faut-il encore emprunter?

Les taux montent ? Faut-il encore emprunter?


L'importante progression des taux d'intérêt à 1 an depuis le début de l'année 2006 (passage de 2,75 % à 4,12 % soit une hausse de + 1,37 %) a déjà conduit à une très forte hausse des taux des prêts à taux révisable. 
 
 Le coût d'un crédit immobilier révisable a subi une très forte hausse en raison de cette variation.
 

Les taux révisables capés à 1% ont permis de limiter la casse et de stopper tout coût supplémentaire.

Il est particulièrement significatif de noter que la hausse très importante de 4,25 % des taux d'intérêt à court terme américains entre juin 2004 et juin 2006, n'a eu qu'une faible répercussion sur les taux à long terme. On observe ainsi une inversion de la courbe des taux : les taux d'intérêt à long terme étant maintenant très nettement inférieurs aux taux à court terme. La différence entre le taux d'intérêt américain à 10 ans et le taux d'intérêt au jour le jour est ainsi négative de 0,51 %, alors qu'un différentiel considéré comme historiquement normal serait positif de 1,20 % environ ! Ce décrochage, très rare dans l'histoire des marchés financiers, semble lié essentiellement à la politique stricte de la FED de lutte contre l'inflation et au nouvel environnement économique mondial de globalisation (les réserves financières considérables de la Chine sont certainement placées pour une large part en Bons du Trésor Américain).

 Les spécialistes anticipent malgré tout donc une stabilisation ou une baisse des taux d'intérêt à long terme aux Etats-Unis, et par conséquent en Europe durant l'année 2007 mais cependant méfiance,l'inversion de la courbe des taux fait peser un risque important sur les taux longs.

Devant cette situation anormale, deux scénarios peuvent s'envisager:

- une hausse des taux est encore envisageable si la croissance continue d'être toujours aussi forte .Les taux courts continuent d'être aussi élevés voire grimpent encore un peu . Dans ce cas, gare à une hausse des  taux immobiliers variables basés sur le TMO qui n'ont pas souffert de la hausse des taux courts à ce jour , gare à ceux qui ne se sont pas protégés contre une hausse des taux à long terme qui peuvent grimper d'un point, voire plus.

Deuxième scénario: la hausse des taux entraine enfin un retournement ou un ralentissement  de la conjoncture mondiale  , les taux courts se stabilisent , puis rebaissent selon le niveau du refroidissement de l'économie .On assiste à un retour à un différentiel normal entre taux court et taux long.Dans ce cas, il n' y aura pas à craindre de hausse de son cout du crédit. 

Les taux des crédits immobiliers restent actuellement à un niveau exceptionnellement favorable et constituent donc une excellente opportunité pour tous les emprunteurs : vous pouvez emprunter pour votre projet immobilier à un taux réel, inflation déduite, d'environ 1,8 %.
 

Il faut donc dans ces conditions profiter encore de ces conditions et jouer la prudence en évitant de devoir subir une éventuelle hausse des taux selon les aléas de la conjoncture.

 




Soyez le premier à commenter cet article
Merci de vous connecter afin de rédiger un commentaire :
Nom d'utilisateur : Mot de passe :
Mot de passe oublié ? Se souvenir de moi
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
Vous n'êtes pas encore membres ? enregistrez vous
 
< Précédent   Suivant >

Articles les plus lus