Accueil > Actualité > Editos > L'avenir de nos démocraties dépend de l'avenir de nos retraites.

L'avenir de nos démocraties dépend de l'avenir de nos retraites.


 Le principal défi lancé au système de retraite et à l'avenir de nos démocraties résulte d'une bonne nouvelle : l'allongement continu de la durée de vie. Aujourd'hui la retraite est devenue une période de la vie. A cela va s'ajouter, à partir de 2010, un effet de génération : le départ à la retraite des enfants du baby-boom va coïncider avec l'arrivée sur le marché du travail de classes d'âges moins nombreuses, ce qui va entraîner une diminution du rapport actifs / inactifs (population âgées de 18 à 65 ans rapporté à la population de plus de 60 ans). Le nombre de cotisants est aujourd'hui deux fois supérieur à celui des retraités mais ce rapport selon l'INSE se dégradera à 1,3 ou 1,2 jusqu'en 2040. Les régimes par répartition dans lesquels les salariés en activité financent par leurs cotisations  les retraites de leur aînés vont donc devoir s'adapter à cette nouvelle donne.

La solution la plus sûre serait d'agir sur une forte dégradation du rapport actifs/ inactifs dans un contexte où la croissance pourrait faire disparaître le chômage. Cette hypothèse semble être utopique aujourd'hui mais elle pourrait devenir réalité dés maintenant selon les chiffres de l'INSEE. Les modalités d'actions sur le rapport actifs/inactifs sont nombreuses : augmentation du taux d'activité féminin, entrée plus rapide dans la vie active des jeunes, suppressions des départ anticipés à la retraite, recours à l'immigration. Et pourquoi ne pas repousser l'âge de la retraite si l'économie manque d'actifs, la population vit de plus en plus longtemps en bonne santé, une partie du temps de l'espérance de vie gagné peut être consacré à l'activité. Un report de l'âge de la retraite supposerait cependant une vraie négociation sociale sur la répartition du temps de travail tout au long de la vie.

Des dispositifs avantageux pour les entreprises et leurs employés sont des solutions à utiliser pour certains.

D'autres envisagent la création de fonds de pension à la Française.

2007 est une échéance électorale importante mais....


2008, premier rendez-vous fixé par la loi de 2003, doit être, pour l'Etat et les partenaires sociaux, l'occasion de modifier en profondeur les paramètres des différents régimes de retraite afin de garantir leur équilibre financier. En l'absence de réforme, la tentation sera grande d'utiliser le montant des pensions comme variable d'ajustement, avec des conséquences négatives sur le niveau de vie des retraités.




Commentaires (1)
1. 18-04-2012 16:23 - patrimoinorama
FOUND
BONJOUR
Merci de vous connecter afin de rédiger un commentaire :
Nom d'utilisateur : Mot de passe :
Mot de passe oublié ? Se souvenir de moi
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
Vous n'êtes pas encore membres ? enregistrez vous
 
< Précédent   Suivant >

Articles les plus lus